L’influence des réseaux sociaux sur nos achats

Agence indépendante leader de la communication intégrée, Waggener Edstrom Communications (WE) a publié la deuxième édition de sa recherche exclusive sur l’Asie-Pacifique, Content Matters : The Impact of Brand Storytelling Online in 2015 (L’importance du contenu : l’impact pour les marques du contenu narratif en ligne en 2015).

Le rapport de cette année explore la relation entre les appareils et les plates-formes de médias sociaux, et leur rapport avec le comportement d’achat. Il révèle par ailleurs les facteurs qui motivent la défense de marque auprès du grand public et comment cette dynamique varie à travers les industries et les régions géographiques en Asie-Pacifique.

L’étude de 2015 a effectué un sondage auprès de 4 000 consommateurs au sein de neuf marchés sur l’ensemble de la zone Asie-Pacifique, dont l’Australie, la Chine, la Corée du Sud, l’Inde, l’Indonésie, Hong Kong, la Malaisie, les Philippines et Singapour. Cela a couvert neuf domaines industriels : l’alimentation et les boissons, les appareils mobiles et les tablettes, l’électronique grand public, la finance et la banque, l’hygiène corporelle, les soins de beauté, les soins de santé, la restauration et les voyages et le tourisme.

« Forts du succès du premier rapport Content Matters, nous avons voulu nous plonger plus profondément dans ce que les consommateurs peuvent véritablement penser au sujet des marques en ligne, et cette recherche a révélé quelques aspects particulièrement fascinants, » a commenté Henry Wood, directeur APAC au WE Studio D. « En deux mots, nous avons appris que le seul contenu n’est jamais la panacée universelle. Un contenu efficace est un mélange de géographie, de plates-formes, d’industries et d’appareils. Pour rester en avance sur la courbe, les spécialistes de la commercialisation doivent avoir une perspective reposant sur des données aidant à définir des priorités pour leurs investissements et saisir de la valeur. »

Tout est dans l’écosystèmeLes données indiquent que les clients veulent des expériences à travers les canaux, par le biais d’un écosystème de points de service en ligne et hors ligne. Les plates-formes dominantes ont toutefois tendance à se modifier selon l’industrie et l’endroit. Par exemple en Corée du Sud, quelque que soit le domaine d’activité, les blogues dominent les décisions quand il s’agit d’achats ; aux Philippines, les médias sociaux représentent la plus grande influence pour les achats. Et pour la majorité des marchés de l’APAC, les sites web d’entreprise sont la clé des décisions pour la finance et la banque, tandis que la restauration dépend fortement du bouche à oreille.

Le contenu est un jeu local. Bien que Facebook et WhatsApp à l’heure actuelle dominent la région, le réseau social préféré en troisième position est différent dans pratiquement chaque marché. Les consommateurs à Singapour ne jurent que par Instagram, les Indonésiens se reconnaissent dans les tweets et les Chinois se mettent en rapport grâce à WeChat. En outre, l’empressement à s’engager vis-à-vis d’une marque et la motivation sont dirigés par le marché. Les possibilités de rabais sont ainsi la raison clé déterminant si un client de Hong Kong (46 %) et d’Indonésie (38 %) va suivre une marque ; en Chine, ce sera simplement l’attrait de la marque elle-même ; et en Inde, ce sera un contenu que les consommateurs trouvent inspirant. De cette manière, cela va définir une campagne dirigée par les promotions en Asie du Sud-Est, tandis que les spécialistes du marketing devront se concentrer sur la marque en Chine, et sur le charme en Inde.

Des appareils multiples comptentD’après les données, les consommateurs utilisent plusieurs écrans pour se lier à une marque et recueillir des informations avant d’acheter, le plus souvent alternant entre deux appareils, un téléphone intelligent et un ordinateur. De plus, non seulement ils accumulent des contenus de marque avant de passer à l’action mais encore ils le font différemment selon l’endroit où ils se trouvent.

« En tant qu’agence de communication intégrée, nous nous sommes engagés à veiller à ce que toutes nos démarches couvrent des besoins d’entreprise et soient étayées par des données. Grâce à notre perspective depuis l’intérieur, grâce à nos outils d’analyses et à nos experts, nous sommes en mesure de réaliser des recherches au niveau de l’APAC pour établir ce qui motive les intérêts des consommateurs lorsqu’il s’agit de défense de marque et de mettre en pratique ces données afin d’aider nos clients à créer un contenu ayant un plus grand impact et aboutissant à des résultats commerciaux, » explique Matthew Lackie, vice-président principal d’Asie-Pacifique chez Waggener Edstrom.

Télécharger le rapport : http://apac.waggeneredstrom.com/what-we-do/digital-influence-insights/content-matters/.

 

Content Matters: The Impact of Brand Storytelling Online in 2015 (PRNewsFoto/Waggener Edstrom Communications)

Content Matters: The Impact of Brand Storytelling Online in 2015 (PRNewsFoto/Waggener Edstrom Communications)

 

About The Author

Related posts