Etes-vous d’accord pour êtres suivis, surveillés par vos propres objets connectés ?

L’Internet des objets : Ulmart propose une surveillance honnête

Actuellement, les localisateurs GPS et de nombreuses applications de smartphones donnent « l’autorisation » de l’utilisateur à être connecté.

À l’horizon 2025, mille milliards de produits devraient « communiquer » les uns avec les autres. Par conséquent, une matrice figurative entourera les consommateurs 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et ceux-ci ne sauront même pas qu’ils sont au centre de la conversation virtuelle.

Ulmart, le plus grand détaillant en ligne de Russie, prévoit de s’attaquer aux questions morales et juridiques qui entourent l’Internet des objets (IdO) à la session qui lui est dédiée « L’Internet des objets : dépasser les obstacles », qui se tiendra lors du prochain Forum économique internationale de Saint-Pétersbourg (SPIEF) le 1[er] juin 2017.

Invité par Rosсongress Foundation, Ulmart a décidé de prendre l’initiative sur l’une des questions brûlantes en termes de technonologies de nos jours. Modérée par Mike Butcher, journaliste contributeur de TechCrunch, la session mettra au défi le panel d’experts russes et internationaux de donner leurs points de vue sur cette dernière révolution pour les consommations. Les panélistes débattront sur la question de savoir si les fabricants, détaillants et gouvernements devraient éviter aux citoyens d’être constamment suivis, surveillés et analysés dans le seul but d’augmenter les bénéfices, et ils aborderont également d’autres aspects de l’IdO. other important aspects of IoT.

« Comme détaillant qui s’efforce au quotidien d’utiliser les Big data pour augmenter les ventes, je réalise à quel point il est facile d’abuser du réseau croissant de produits connectés qui nous entourent dans chaque facette de nos vies », a remarqué Dmitry Kostygin, président du conseil d’administration d’Ulmart».
« Imaginez-vous ‘parler’ tous les jours à des centaines de produits et leur ‘dire’ : ‘Oreiller, oui, chaussettes, non, tiens-toi bien réfrigérateur’ », a commenté à ece sujet le directeur international d’Ulmart, Brian Kean. « Personne d’entre nous n’a le temps d’opérer la surveillance quotidienne de cette ‘conversation’ ave les produits, mais des entreprises sans scrupules pourraient abuser de cette confiance. En tant que premier détaillant à poser la question de la moralité et à suggérer que les détaillants et autres participants du marché devraient peut-être protéger les consommateurs contre les inconvénients de l’IdO, Ulmart prouve à nouveau que sa priorité est la satisfaction du client et les intérêts de celui-ci. »

La session aura lieu le 1[er] juin 2017 à 15 h au Centre des Congrès, hall de conférence D3.

 

Source www.ulmart.ru

About The Author

Related posts