La miniaturisation des instruments de la robotique chirurgicale élargit les possibilités

MMI S.r.l. dévoile le poignet robotique le plus petit du monde.

Medical Microinstruments S.r.l. (MMI), développeur de nouvelles solutions robotiques pour des besoins médicaux encore non satisfaits, révèle aujourd’hui sa plate-forme robotique spécifiquement conçue pour la microchirurgie ouverte. Cette plate-forme permet au chirurgien de contrôler deux minuscules micro-instruments articulés qui simplifient les procédures de reconstruction après des blessures traumatiques, et peuvent également servir pour le retrait de tumeurs dans les tissus mous et les os. La plate-forme offre un potentiel d’augmentation des taux de réussite en chirurgie et d’amélioration des résultats chez les patients.

Les instruments de MMI sont équipés du plus petit des poignets articulés, d’un diamètre extérieur de 3 millimètres et dont les extrémités font à peine 150 microns de largeur. Le poignet est l’élément clé des procédures de robotique microchirurgicale dans un contexte clinique réel, et il permet facilement la réalisation de petites sutures de 9-0 à 12-0.

« Grâce à lutilisation de matériaux de pointe et à de nouveaux processus de microfabrication, nous avons pu concevoir le poignet articulé le plus petit disponible afin de procurer à la microchirurgie une dextérité instrumentale unique avec une robotique de précision, » a déclaré Massimiliano Simi, cofondateur et vice-président de la recherche-développement.

Le chirurgien est assis au chevet de la personne et il fait fonctionner les micro-instruments en observant dans le microscope opératoire. La plate-forme robotique de MMI procède à une saisie des mouvements de la main du chirurgien et impose aux micro-instruments un mouvement d’amplitude réduite.

« Nous avons développé cette technologie révolutionnaire en collaboration avec des spécialistes de la microchirurgie dès la conception de ce produit. Nous avons ainsi été encouragés par un retour dinformation positif et une réponse vraiment extraordinaire au fil de nos progrès, nous confirmant que nous étions sur la bonne voie en développant ce robot pour les chirurgiens, et avec les chirurgiens, » a commenté Hannah Teichmann, cofondatrice et vice-présidente du secteur clinique.

Le professeur Marco Innocenti, directeur de Microchirurgie plastique et reconstructrice à l’hôpital universitaire Careggi de Florence et conseiller clinique auprès de MMI a présenté au 9e Congrès de la Société mondiale de microchirurgie reconstructrice à Séoul des travaux précliniques avec le robot MMI comprenant une anastomose artérielle robotique de 0,35 mm, et il a fait observer :

« À mon avis, la plate-forme robotique de MMI va repousser bien plus loin les limites de la microchirurgie et au-delà les capacités de la main humaine. Plus de chirurgiens seront ainsi en mesure deffectuer des opérations plus complexes, mais cela ouvre aussi des possibilités en supermicrochirurgie comme la reconstruction du système lymphatique pour les plus experts dente eux. »

Giuseppe Maria Prisco, président et cofondateur de MMI, estime que ce marché présente une opportunité de l’ordre de 2,5 milliards de dollars par an.

Liens connexes :

http://www.mmimicro.com

Regardez la vidéo de la société sur http://www.mmimicro.com/mmi-video

 

 

About The Author

Related posts