Les imprimantes 3D changent le futur de notre planète.

Le secret semble bien gardé quant au fait que l’entreprise belge Velleman (de Gavere) donne le ton dans le secteur, depuis le début de la ruée mondiale sur l’impression 3D.

Grâce aux évolutions techniques, l’impression 3D n’est plus seulement l’apanage des ingénieurs parmi nous. Différents économes qui font autorité prédisent que, dans un futur proche, certains produits ne seront plus achetés, mais produits chez soi ou dans des ateliers locaux. Cela implique différents avantages. Certains produits ne deviendront pas seulement moins chers, ils pourront aussi être adaptés au goût personnel du consommateur. Un autre avantage considérable est l’impact positif sur l’empreinte écologique mondiale, car il y aura moins de transport et l’on utilisera plus de matériaux recyclables. Outre ces conséquences des plus évidentes, l’impression 3D peut avoir encore bien d’autres effets positifs.

L’impression 3D est de plus en plus associée à notre vie quotidienne. Non seulement de nombreux dessins 3D d’objets sont déjà disponibles en ligne, une entreprise en Chine a même réalisé des maisons ou des immeubles à l’aide de l’impression

3D, construits en matériaux recyclés à un coût bien inférieur que celui d’un bâtiment « classique » et en étant tout aussi durable. La montée de l’impression 3D est également incontournable dans d’autres secteurs. Dans le monde médical, toutes sortes de recherches sont en cours afin d’utiliser structurellement l’impression 3D pour résoudre des problèmes, les architectes commencent à se servir de cette technologie pour réaliser des maquettes, les développeurs de produits parviennent désormais à créer des prototypes bien plus facilement…

Velleman n’a cessé d’investir dans le développement et a récemment lancé un nouveau modèle, l’imprimante 3D K8400, qui est très précise et très abordable, et équipée d’une double bobine (qui rend possible les combinaisons de couleurs). Les imprimantes Vertex de Velleman sont mondialement reconnues comme étant LA référence en matière de précision et de fiabilité. Ainsi, la BBC News entre autres utilise dans un reportage sur l’impression 3D un modèle de fabrication 100% belge !

 

K8400_side

K8400_side

Imprimante 3D Vertex K8400

Suite à l’énorme succès de la première série, Velleman a maintenant lancé une deuxième génération d’imprimantes 3D. Outre qu’elles sont très précises et fiables, ces imprimantes comptent actuellement parmi les plus abordables du marché.

L’imprimante Vertex K8400 est un kit à assembler soi-même à l’aide d’une notice de montage très claire. La K8400 offre la qualité requise pour un emploi professionnel par des utilisateurs avancés, mais elle est aussi la solution adéquate pour les débutants ou les amateurs. Grâce au succès mondial de l’impression 3D, de nombreux dessins 3D sont actuellement disponibles, ce qui rend l’impression d’objets encore plus facile. Cependant, les imprimantes 3D ne sont pas des appareils qu’il suffit de brancher afin de pouvoir les utiliser directement. Il est donc nécessaire d’apprendre à employer la Vertex K8400, mais cela est parfaitement possible, même sans connaissances préalables en la matière.

Les premières techniques d’impression 3D datent déjà de 1986, lorsque cela s’appelait encore tout simplement la stéréolithographie. Au fil des années, la technique s’est améliorée pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Le matériau à imprimer, en général une matière synthétique, est fondu et appliqué sur une plateforme à l’aide d’un extrudeur. En guidant l’extrudeur et/ou la plateforme, la forme voulue est créée couche par couche. Étant donné que le matériau liquide se solidifie après l’application de chaque couche, la forme souhaitée peut ainsi être obtenue. C’est une technique très sophistiquée, mise au point par les ingénieurs de Velleman en Flandre-Orientale. Les technologies développées en Flandre ont été rassemblées sous une nouvelle marque d’imprimantes 3D, qui envahit à toute vitesse le marché mondial : Vertex

Toutes les informations sur www.vertex3Dprinter.be Prix de vente conseillé : 699 €

Spécifications K8400

  • › Printing:
    Print technology: Fused Filament Fabrication (FFF)
    Layer resolution: standard: 0.1 mm (maximum: 0.2 mm – minimum: 0.05 mm)
    Build volume: 180 x 200 x 190 mm (7” x 7.8” x 7.5”) Filament diameter: 1.75 mm
    Open filament policy.
    Prints: PLA, ABS
  • › Software:
    Firmware: Modified Open Source Marlin 3D Printer Software: Repetier – CuraEngine – Slic3r
    (RepRap compatible)

About The Author

Related posts