Vive le Québec !

Voix au chapitre # 3

Invitée d’honneur : Marie-Claire BLAIS

En 2013, Voix au chapitre # 3, les rencontres littéraires de la Villa départementale Marguerite Yourcenar (Nord), célèbre la francophonie nord-américaine en mettant à l’honneur les écritures du Québec, encore trop méconnues en France. Une dizaine d’écrivains et d’écrivains québécois traverseront l’Atlantique pour partager leur passion des mots, le vertige des grands espaces, leur langue vibrante, leur identité singulière et plurielle ouverte à tous les horizons de la francophonie tout en demeurant unique. Comme l’écrivait dans les années 1960, Gatien Lapointe, le poète du Saint-Laurent,

« Ma langue est d’Amérique/Je suis né de ce paysage/ J’ai pris souffle dans le limon du fleuve ». Une invitation au voyage et aux dialogues avec des romanciers, poètes, auteurs dramatiques, écrivains pour la jeunesse… qui font vivre et chanter cette autre littérature en français, à l’accent si lointain et pourtant si proche.

Avec sa programmation 100% québécoise, le festival littéraire de la Villa Marguerite Yourcenar est une occasion unique de découvrir et de partager les richesses d’une littérature moderne, inventive, en prise avec les grands questionnements de la société moderne.

Voix au Chapitre # 3, ce sont des rencontres littéraires à la Villa Marguerite Yourcenar mais également hors les murs dans de nombreux établissements culturels et scolaires du département du Nord.

Au programme, lectures, tables rondes, théâtre jeune public, café et brunch littéraires, projections, conférences, journée professionnelle, musique…

Directeur artistique : Achmy HALLEY

Conseilleur littéraire : Jean FUGÈRE

 

INVITÉE D’HONNEUR DE VOIX AU CHAPITRE # 3

MARIE-CLAIRE BLAIS

La grande dame de la littérature québécoise

Figure majeure de la littérature féminine nord-américaine, Marie-Claire Blais,

Prix Médicis 1966 pour son roman Une saison dans la vie d’Emmanuel, incarne

depuis plus de six décennies le meilleur de la littérature québécoise.

« Je crois que l’écrivain écrit parce qu’il ne peut pas faire autrement, il est né

avec ce désir de s’exprimer, d’exprimer sa vison du monde, par cet art d’une

transparence difficile qu’est l’écriture, il ressemble en cela au peintre, au musicien

qui eux aussi tentent d’exprimer une fugitive vision du monde qu’ils voudraient

rendre plus permanente et durable. Dans mes livres, c’est le monde d’aujourd’hui,

avec toutes ses tragédies et ses espoirs sans cesse menacés, que je voudrais rendre

plus visible, à travers des personnages contemporains qui reflètent notre temps

Marie-Claire Blais, juillet 2013

 

ÉCRIVAIN(E)S INVITÉ(E)S

Samuel Archibald :

Né en 1978, dans la région du Saguenay, Samuel Archibald vit à Montréal où il enseigne la

littérature à l’Université du Québec à Montréal. Il a connu le succès dès sa première œuvre

de fiction, Arvida (éd. Le Quartanier, 2011 ; Phébus, 2013), qui lui a valu les faveurs du public

et de la critique et a obtenu le Prix des Libraires du Québec 2012 et le Prix Coup de Cœur

Renaud-Bray 2012. Recueil d’histoires se déroulant autour d’Arvida, ville modèle érigée au

début du 20ème siècle par l’industriel américain Arthur Vining Davis, l’ouvrage revisite les

mythes du Québec sauvage, en mêlant tradition du conte et road trip déjanté, maison

hantée et poésie des grands espaces dans une langue puissante et vibrante. Samuel

Archibald est également l’auteur d’essais comme Le texte et la technique : la lecture à

l’heure des médias numériques (éd. Le Quartanier, 2009) et Le sel de la terre. Confessions

d’un enfant de la classe moyenne (Atelier 10, 2013). Pour le 10ème anniversaire des éditions

Le Quartanier, il a récemment signé la novella Quinze pour cent, un polar boréal.

 

Marie-Claire Blais:

Figure majeure de la littérature féminine nord-américaine, Marie-Claire Blais est née en 1939

à Québec. À vingt ans, elle publie son premier roman Belle bête (1959) et connaît quelques

années plus tard le succès international avec Une saison dans la vie d’Emmanuel qui

remporte le Prix Médicis 1966 et devient un classique de la littérature québécoise

contemporaine. Suivront plus d’une vingtaine de romans mais aussi de la poésie et du

théâtre qui lui vaudront de nombreux prix au Canada et dans le reste du monde. En 1993,

elle est élue comme membre étranger à l’Académie royale de langue et de littérature

françaises de Belgique et, l’année suivante, à l’Académie des lettres du Québec. En 1995,

elle entreprend avec Soifs un vaste cycle romanesque dont le sixième volume, Le jeune

homme sans avenir (éd. du Seuil, 2012) a remporté le Grand Prix du Livre de Montréal 2012.

Son dernier ouvrage, Passages américains (éd. Boréal, 2012) est un essai portant sur les

années de lutte de la jeunesse américaine pour son émancipation dans les années 1960-

1970. Depuis plusieurs années Marie-Claire Blais vit à Key West, à la pointe Sud de la Floride,

qui sert de toile de fond à ses derniers romans.

 

 

Chrystine Brouillet :

Découverte au Québec dès son premier roman, Chère voisine (1982) qui obtient le Prix

Robert Cliche, elle s’illustre avec succès dans les années 1990 par sa saga historique en trois

volumes, Marie Laflamme, et de nombreux romans jeunesse qui séduisent un grand nombre

d’enfants et d’adolescents. Maud Graham, son célèbre personnage d’enquêtrice, dont les

aventures comprennent plus d’une dizaine de volumes, est devenue un classique du genre

policier au Québec et a donné lieu à une adaptation cinématographique : Le collectionneur

de Jean Beaudin (2002). Parmi les dernières enquêtes de Maud Graham, citons Double

disparition (2011), La chasse est ouverte (2012) et Saccages (2013) publiés aux éditions La

Courte échelle. Épicurienne, Chrystine Brouillet est connue au Québec pour ses chroniques

gourmandes à la radio et à la télévision. Chaque samedi matin, elle fait partager aux

téléspectateurs québécois de l’émission Salut Bonjour week-end (TVA), ses coups de cœur

littéraires. En 2008, elle a reçu le Mérite du français dans la Culture et a été nommée

membre de l’Ordre du Canada.

 

Michel-Marc Bouchard :

Figure incontournable du théâtre québécois, Michel-Marc Bouchard est l’auteur d’une

vingtaine de pièces dont plusieurs ont connu une carrière internationale et lui ont valu de

nombreux prix au Canada et à l’étranger. Parmi ses pièces les plus marquantes dont

certaines sont devenues des classiques de la dramaturgie québécoise contemporaine, on

peut citer Les feluettes ou la répétition d’un drame romantique (1987) adaptée au cinéma

par John Greyson (1996), L’histoire de l’oie (1989) destinée au jeune public, Le chemin des

passes dangereuses (1998), Tom à la ferme (2011) et Christine, la reine-garçon (2012).Vingt-
cinq ans après sa création, en 1988, Les Muses orphelines, sa pièce la plus célèbre, a fêté sa

120ème production, début 2013, au Théâtre Duceppe, à Montréal. Les pièces de Michel-Marc

Bouchard sont disponibles aux éditions Leméac au Québec et aux éditions Théâtrales en

France.

+ d’infos : www.michelmarcbouchard.com

 

Jean Désy :

Amoureux du Grand Nord et passionné par les peuples amérindiens, Jean Désy partage son

temps entre la médecine, l’enseignement et l’écriture. Il est l’auteur de plus d’une trentaine

de livres, romans, poésie, nouvelles, récits de voyage dont Entre le chaos et l’insignifiance

(2009), Toundra-Tundra (2009) et Nepalium tremens (2011), aux éditions XYZ. En 2010, il signe

avec la poétesse amérindienne Rita Mestokosho un dialogue poétique, Uashtessiu/Lumière

d’automne, publié aux éditions Mémoire d’encrier. Il est également l’auteur, avec

l’anthropologue Serge Bouchard, de Objectif Nord. Le Québec au-delà du 49ème parallèle

(éd. Sylvain Harvey, 2013).

 

Hélène Dorion :

Née à Québec, Hélène Dorion est une figure majeure de la poésie québécoise dont l’œuvre

est traduite dans une quinzaine de pays. Parmi ses principaux livres, on peut citer son récit

L’âme rentre à la maison (2010), ses recueils de poèmes Le hublot des heures (2008), Prix

Charles-Vildrac de la Société des gens de lettres de France, Ravir : les lieux (2007), Prix

Mallarmé et Prix du Gouverneur général du Canada et Cœur comme livres d’amour (2012).

Une anthologie de son œuvre poétique est parue en 2006 aux éditions de l’Hexagone sous le

titre Mondes fragiles, choses frêles. Poèmes 1983-2000. Hélène Dorion est membre de

l’Académie des lettres du Québec. En 2007, elle est décorée de l’Ordre national du Québec

et obtient, en 2010, le grade d’Officier de l’Ordre du Canada. En 2011, Hélène Dorion a reçu

le Grand Prix international de poésie de langue française Léopold Sédar Senghor pour

l’ensemble de son œuvre. En France, elle est publiée aux éditions de la Différence.

+ d’infos : www.helenedorion.com

 

Jean Fugère :

Germaniste et linguiste, passionné par la littérature cubaine, Jean Fugère est chroniqueur et

critique littéraire à la radio et à la télévision québécoises depuis une trentaine d’années. En

2013, il collabore à l’émission littéraire quotidienne de la Première chaîne de Radio Canada,

Plus on est de fous, plus on lit. Il est également coordinateur et porte-parole des Prix littéraires

de Radio-Canada/CBC depuis 2004. Auteur de plusieurs préfaces, il a assuré la coordination

du recueil de nouvelles inédites Montréal, la marge au cœur (éd. Autrement, 2004). Jean

Fugère a été lauréat, en 2003, du Prix Raymond Charrette décerné par le Conseil supérieur

de la langue française du Québec. Il est conseiller littéraire de Voix au Chapitre # 3.

 

Rita Mestokosho :

Originaire d’Ekuanitshit, une réserve autochtone située à Mingan, sur la Côte-Nord (Québec),

Rita Mestokosho est la première poète amérindienne à avoir affirmé sa voix au Québec.

Engagée dans sa communauté dans le domaine de l’éducation et de la condition de la

femme, elle publie son premier recueil de poèmes bilingue, Eshi Uapataman/Comment je

perçois la vie grand-mère (1995) suivi de La mer navigue/ La terre marche/ Le ciel vole/Et

moi je rampe pour humer la vie…(2002). En 2009, son premier recueil est traduit en suédois et

en anglais (éd. Beijbom) avec une préface de Jean-Marie Gustave Le Clézio qui la soutient

dans sa lutte pour la reconnaissance des cultures amérindiennes au Canada. Conférencière,

Rita Mestokosho sillonne la planète (France, Suède, Mexique, Australie, Italie…) pour

défendre la langue, la culture et la spiritualité du peuple innu. En 2010, elle publie un

dialogue poétique avec l’écrivain québécois Jean Désy sous le titre : Uashtessiu/Lumière

d’automne (éd. Mémoire d’encrier).

 

Mauricio Segura :

Originaire du Chili, Mauricio Segura a grandi à Montréal. Écrivain, journaliste, scénariste et

universitaire, il a enseigné à l’Université Concordia, à l’Université McGill et à l’Université de

Montréal. Auteur de trois romans publiés aux éditions du Boréal : Côte-des-Nègres(1999),

Bouche-à-bouche(2003) et Eucalyptus (2010), il a également signé un essai sur les rapports

entre la littérature et la politique en Amérique latine : La faucille et le condor (Presses de

l’Université de Montréal, 2006). Depuis une dizaine d’années, il travaille pour le cinéma et la

télévision à titre de directeur de contenu et de scénariste.

 

Danièle Simpson :

Auteure d’ouvrages pour la jeunesse, romancière, nouvelliste et poète, Danièle Simpson

enseigne la littérature dans un établissement pré-universitaire de l’île de Montréal. Parmi ses

livres destinés à la jeunesse, on compte des romans, des contes et des documentaires

consacrés aux cultures amérindiennes dont Nitassinan : notre territoire, les Montagnais du

Québec (1990), Laurie (1998) et Roses rouges et autres peurs bleues (2008). Avec son roman

Solos (2006), elle s’adresse à un lectorat adulte. Danièle Simpson est Présidente de l’Union des

écrivaines et écrivains québécois (UNEQ).

 

Mélanie Vincelette :

Née en 1975 à Montréal, Mélanie Vincelette a fait une entrée remarquée en littérature en

obtenant plusieurs prix littéraires importants dont le Prix du jeune écrivain francophone 2003,

le Prix Adrienne Choquette 2005 et le Prix Anne Hébert 2007. Elle a publié des nouvelles (Qui a

tué Magellan? et autres nouvelles, 2004), des récits (Petites géographies orientales, 2005) et

deux romans édités chez Robert Laffont : Crimes horticoles (2006) et Polynie (2011).

Mélanie Vincelette a fondé et dirige les éditions Marchand de feuilles ainsi que la revue

littéraire Zinc consacrée à la jeune création littéraire québécoise.

 

INFOS PRATIQUES

VOIX AU CHAPITRE # 3 EST GRATUIT*

RÉSERVATION OBLIGATOIRE

Réservation obligatoire pour les lectures et le spectacle se déroulant à la Salle Marguerite

Yourcenar (Bailleul) ainsi que pour la soirée du vendredi et le brunch littéraire du dimanche

matin à la Villa départementale Marguerite Yourcenar.

Dans la limite des places disponibles

RÉSERVATION OUVERTE À PARTIR DU 14 OCTOBRE 2013

de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Tél : 00 33 3 59 73 48 90

Villa départementale Marguerite Yourcenar

59270 Saint-Jans-Cappel

INFOS

2266, route du Parc

Tél : 00 33 3 59 73 48 90

villayourcenar@cg59.fr

lenord.fr

 

Office de tourisme des Monts de Flandre

3, Grand Place

59270 Bailleul

Tél : 00 33 3 28 43 81 00

About The Author

Related posts