BYD confirme son projet d’usine au Mexique pour mieux conquérir l’Amérique

BYD et sa vision de vente au Mexique

Dans un mouvement stratégique pour renforcer sa présence sur le marché global, le géant chinois de l’automobile électrique BYD a annoncé des plans ambitieux. La construction d’une nouvelle usine au Mexique s’inscrit dans le cadre de sa vision d’expansion vers le gigantesque marché nord-américain, promettant de jouer sur la réduction des coûts d’exportation vers les États-Unis et le Canada.

BYD pose ses valises au Mexique

Zhou Zuo, représentant de BYD au Mexique, a souligné l’énorme potentiel du pays non seulement comme base d’opérations mais aussi comme tremplin vers de nouveaux horizons, notamment les États-Unis et le Canada. L’objectif ? Asseoir la domination de BYD, déjà leader des ventes de véhicules électriques en 2023, sur le sol américain. La localisation stratégique du Mexique permettrait de développer un centre d’exportation vital pour l’accès à plusieurs marchés internationaux majeurs, tout en espérant profiter d’avantages tarifaires significatifs.

L’un des moteurs de cette décision réside dans les incitations financières comme celles proposées par l’Inflation Reduction Act (IRA) de Joe Biden, qui conditionne les aides financières à certains critères de production et d’approvisionnement. Le Mexique, grâce à sa position géographique et à son ouverture sur le commerce international, semble offrir à BYD une occasion en or de tirer parti du bonus gouvernemental américain de 7 500 dollars dédié aux véhicules électriques.

BYD et sa vision de vente au Mexique

BYD envisage de ne pas limiter son activité au Mexique à la production. En effet, la firme prévoit également de commercialiser ses véhicules électriques sur le marché mexicain, où certains modèles comme les BYD Han, Tang, Atto 3, Dolphin et Seal sont déjà disponibles. Cela marque une étape importante dans l’expansion internationale de BYD, qui dispose déjà de sites de production en Thaïlande, en Ouzbékistan, au Brésil, en Indonésie, et qui s’apprête à s’installer en Hongrie.

Le choix du Mexique par BYD n’est pas isolé. D’autres géants de l’automobile, spécialisés dans les voitures électriques, tels que Kia, BMW, Stellantis, et notamment Tesla avec sa Gigafactory, ont déjà exprimé leur intention de s’implanter dans le pays. Cette concentration d’acteurs majeurs de l’industrie automobile souligne la valeur stratégique du Mexique comme base de production et exportation vers le marché américain, promettant un futur vibrant pour l’industrie électrique dans la région.

En résumé, la mise en place de BYD au Mexique représente non seulement un tournant stratégique pour la firme dans sa conquête du marché nord-américain mais signale également l’importance croissante du Mexique comme pôle industriel clé dans l’économie mondiale des véhicules électriques.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.