Pourquoi les 12 heures de Sebring fascinent-elles ?

12 heures de sebring- Porsche

Dans le comté de Highlands, au cœur de l’État ensoleillé (le Sunshine State comme inscrit sur les plaques d’immatriculation des voitures), se trouve la petite ville de Sebring. Non prioritaire sur la liste des destinations préférées pour les nombreux touristes visitant la Floride chaque année, qui suivent majoritairement l’appel des plages de Miami, des parcs de Disneyland à Orlando, ou de l’esprit festif de Fort Lauderdale, Sebring porte pourtant chaque année en mars une grande célébration des sports mécaniques: les 12 Heures de Sebring.

Sebring, avec sa population qui dépasse à peine la dizaine de milliers d’habitants dispersée sur 41,55 km2, s’anime surtout à mi-mars pour accueillir des milliers de passionnés du sport automobile. Ceux-ci viennent assister aux 12 Heures de Sebring, la deuxième plus ancienne course d’Endurance au monde, très souvent considérée comme l’une des plus mythiques et certainement l’une des plus appréciées du circuit.

Une tradition de course d’endurance

12-heures-de-sebring-2008 -OverallWinner12Hoursof_SebringPenskePorsche
12 heures de Sebring en 2008 O verall Winner 12

Les 12 Heures de Sebring, qui a vu sa première édition en 1952, deux ans après la première course organisée sur ce circuit temporaire, repose en partie sur l’Hendricks Army Airfield. Cette base militaire, utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale comme camp d’entraînement par l’armée américaine, présente un revêtement partiellement composé d’un enchevêtrement de plaques de béton reliées par des joints rudimentaires. Ce tracé atypique et sauvage, très appréciés des concurrents les plus téméraires, est souvent comparé à “un passage de 50 minutes dans une machine à laver en mode essorage” par les pilotes.

12h de Sebring : Le Woodstock de la course automobile

12-Heures-de-Sebring-2024-BMW_15-1200x1158
12 Heures de Sebring-2024-Crédit photo BMW

L’ambiance qui y règne durant ces quatre jours de fête automobile est incomparable, une atmosphère qui lui a d’ailleurs valu d’être surnommé le Woodstock de la course automobile. A une époque où les tracés deviennent de plus en plus stériles et lisses, Sebring s’acharne à défendre son charme et son caractère unique. Son slogan, “Respect the Bumps” (Respectez les bosses), parle de lui-même.

Triomphe sans égal : Porsche et ses 18 victoires légendaires aux 12 Heures de Sebring

Porsche détient le record de victoires à Sebring, 18 en tout, la dernière en 2008. Parmi les pilotes, le record est détenu par Tom Kristensen, avec six victoires à son actif. Dans le lot de pilotes en compétition cette semaine, Pipo Derani est le plus prolifique avec quatre victoires.

Michelin, le manufacturier de pneumatiques français, a aussi trouvé sa place au Sebring International Raceway Hall of Fame, aux côtés de Kristensen et Porsche, grâce à ses 19 victoires sur l’ancien aéroport militaire. Les pneus Michelin, réputés pour leur polyvalence, équipent toutes les voitures de la catégorie Hypercar en WEC ainsi que toutes les catégories de l’IMSA SportsCar Championship.

L’un des pilotes en compétition pour la victoire à Sebring est le Français Frédéric Makowiecki. Il dit de l’épreuve : “Cette piste a pour première particularité de mêler tarmac traditionnel et plaques de béton”. Fred Mako espère rejoindre le cercle des vainqueurs français de Sebring, un exploit réalisé dernièrement par le trio Bourdais / Duval / Vautier en 2021.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.